Choisissez votre réalité et créez votre futur


réalité augmentée
Chacun d’entre nous forme mentalement des modèles, et cela nous permet d’évaluer si ce que nous croyons est réel ou non. Ces modèles établissent comment les choses doivent ou ne doivent pas être faites, et aussi ce qui est possible pour nous ou non.

Pour certaines personnes, ces modèles mentaux restreignent sévèrement leur potentiel, leur joie de vivre, et leur capacité à entrer en contact avec autrui. Cependant, d’autres personnes ont des modèles mentaux qui leur procurent toutes sortes d’opportunités positives.

D’où viennent ces modèles ?

Alors que nous grandissons, nous essayons de construire notre monde d’une manière qui fasse sens pour nous. Et cette construction est basée sur notre interprétation de nos expériences, sur notre éducation et tout particulièrement, ce que nous ont dit les personnes d’autorité et que nous respectons, comme nos parents, les professeurs, les religieux …. Et elle est aussi basée sur ce que nous nous disons à nous-même, tout bas.

prisme optique qui réfracte une lumière blancheL’interprétation de nos expériences

Pendant notre expérience d’enfant, nous avons parfois pris des décisions,  pour nous tenir à l’abri et en sécurité, et par exemple, nous avons  éviter ou minimiser les abus (physiques ou verbaux), ou le ressenti de l’abandon. Et souvent nous assumons que nous sommes peut-être la cause de ce qui est arrivé (le divorce des parents, le décès prématuré d’un proche etc…). En faisant cela, nous jurons à un niveau inconscient de ne plus jamais vivre cela.

Nous établissons également des modèles mentaux du monde qui nous entoure, des modèles qui sont sensés nous protéger des émotions douloureuses dans le futur.

Le résultat, c’est que nous nous mettons dans une position où nous redoutons ces émotions, et en même temps, sur le chemin d’être une victime.

En tant qu’enfant, ces modèles mentaux nous ont bien servis, ils nous ont protégés et nous ont permis d’avancer jusqu’à l’âge adulte.

Cependant, les personnes qui portent encore ces modèles (qui opèrent à un niveau inconscient jusque dans l’âge adulte), se demandent pourquoi ils obtiennent des résultats inférieurs à ce qu’ils attendent et pourquoi ils ne vivent pas la vie qu’ils désirent.


enfant grondéCe que nous disent les autres

Généralement, les parents et les autres adultes sont bien intentionnés envers les enfants.

Mais parfois les comportements qu’ils nous montrent et les mots utilisés peuvent être tout à fait inappropriés, et quand ils sont interprétés à travers les yeux et les oreilles d’un jeune enfant, peuvent prendre une signification toute différente.

Par exemple, imaginez le parent qui veut désespérément que son enfant réussisse et lui dit : « si tu continues comme ça, tu n’y arriveras jamais ».

Ce type de motivation peut satisfaire le besoin du parent. Mais l’enfant, lui, peut entendre différemment et commencer à développer un modèle mental de « je n’y arriverai jamais ». Et nous en avons déjà parlé dans un précédent article sur les injonctions parentales.

Une récente étude universitaire montrait que les enfants âgés de 2 à 8 ans, élevés dans une famille normale, recevaient un ratio de commentaires négatifs de 13 contre 1 commentaire positif.

Cela veut bien dire que, pour chaque commentaire positif, l’enfant entendait 13 commentaires négatifs.

Si, en tant qu’enfant, vous avez vécu dans ce type d’environnement, quel modèle mental avez-vous élaboré sur vous-même et le monde autour de vous ?


femme avec des idées négativesCe que nous nous disons à nous-mêmes

Nous nous parlons à nous-mêmes tout le temps … et souvent à un niveau inconscient. C’est notre dialogue intérieur. Nous nous disons à quel point nous avons réussi quelque chose ou à quel point nous avons raté.

Pour beaucoup d’entre nous, les pensées négatives sont nettement plus nombreuses que les pensées positives. Quoique chaque pensée par elle-même peut sembler insignifiante, ces pensées peuvent construire avec le temps des barrières, des freins, des blocages à ce que nous désirons vraiment dans notre vie.

Pour dépasser ces conditionnements, nous avons besoin de devenir conscients de nos modèles mentaux, et d’explorer les origines de nos pensées, et les croyances et valeurs que nous avons prises à notre compte pendant notre enfance. Il est bon de reconnaître et de faire la différence entre celles qui sont nôtres et celles qui nous viennent d’autrui et ne nous conviennent pas.

Commencez à faire attention à vos pensées quotidiennes, et aux jugements que vous portez sur vous-même et sur les autres.

Pendant que vous le faites, ayez un peu de curiosité au sujet des croyances et des valeurs sous-jacentes, spécialement leur origine… Et vous pouvez également explorer la possibilité que ces pensées, ces jugements, ces croyances et ces valeurs sont peut-être nocives pour vous, ou tout au moins obsolètes.

Vous pourriez également explorer l’intention positive derrière ces croyances et valeurs, (par exemple le besoin de sécurité) et examiner si le chemin que vous suivez est toujours celui qui vous convient. Il est possible que ce chemin vous ait convenu en tant qu’enfant et qu’il ne vous convienne plus aujourd’hui.

Peut-être qu’en tant qu’adulte, aujourd’hui, il y aurait un chemin différent pour vous ? un chemin qui aurait beaucoup moins d’effets négatifs et plus d’effets positifs.Nelson Mandela :"Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends".

Sur une base quotidienne, vous pourriez expérimenter de nouveaux comportements (qui ne seraient pas dictés par vos pensées) et noter les changements effectués dans votre interprétation de ce que vous pensez possible ou non pour vous. Et ensuite adopter une attitude définitivement plus positive

En même temps que vous implémentez de nouveaux comportements, il est possible que vous ne réussissiez pas tout du premier coup.

Dans ces moments-là, rappelez-vous les mots de Nelson Mandela : « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends ». 

Et venez à notre prochaine Formation Certifiante de PRATICIEN PNL !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *