Comment prendre les bonnes décisions ?

route qui se sépare en deux bifurcations

Nous avons tous et toutes déjà été confronté.e.s à une prise de décision qui nous faisait peur. Changer de job, déménager au bout du monde, fonder une famille… Ce sont autant de projets de vie qui secouent le quotidien, même s’ils sont sources de joie et d’épanouissement !

Plus la décision est capable d’avoir un impact sur la vie, plus on hésite à la prendre. On retarde la prise de décision ou on essaie de se convaincre qu’elle n’est pas vraiment nécessaire. Mais au fond de soi, on sait toute l’importance qu’elle représente et on a peur de faire un choix irrévocable et de ne plus pouvoir aller en arrière.

En ayant peur de ne plus pouvoir reculer, on oublie que cette non-prise de position empêche d’avancer. La peur de l’échec nous aveugle, et empêche de voir toutes les belles choses qui nous tendent les bras.

Ainsi, il devient crucial de savoir décider et faire confiance à son instinct pour s’approcher toujours un peu plus de ses objectifs et du bonheur. Avec la PNL, on apprend à écouter ses rêves et désirs les plus profonds, même lorsqu’on fait de son mieux pour les ignorer. Et au fur et à mesure, la prise de décision devient plus aisée et source de libération et d’épanouissement.

La PNL donne les clés pour avancer avec sérénité et confiance en soi. Le tout, c’est de commencer !

Décisions, décisions, décisions ...

“Décisions, décisions”

D’une certaine façon, la vie est une série de décisions à prendre. Le quotidien est rythmé par des prises de décisions, petites ou grandes. La moindre interaction sociale demande d’assumer une prise de position à laquelle il faut se tenir !

Rien qu’à la boulangerie, on peut prendre 4 décisions en l’espace de 20 secondes. Baguette ou tradition ? Pain peu ou bien cuit ? Payer en espèces ou en tickets restaurant ? Prendre un sac ou non ? Ce genre d’échange demande, de surcroît, d’être réactif et de savoir ce qu’on veut tout de suite, au risque d’énerver les personnes suivantes qui attendent impatiemment leur tour.

Les Anglo-Saxons ont une drôle d’expression à ce sujet qui me plaît bien : “decisions, decisions”, énoncé avec un ton à la fois résigné et amusé. Ces deux mots évoquent toute la difficulté de se prononcer quand on est face à plusieurs options qui toutes, ont  des avantages et des inconvénients.

Si une mauvaise décision à la boulangerie ne risque pas de faire dérailler son existence, ce n’est pas le cas des choix de vie qu’on peut tourner et retourner dans la tête pendant des mois voire des années. Si on parvient parfois à se lancer dans le grand bain, il est tellement plus facile de ne pas trancher et simplement se laisser porter par le courant. Or, cette technique – aussi agréable qu’elle en a l’air – empêche d’être acteur de sa vie et d’avancer vers sa vie idéale, source de grand bonheur.

Si seulement on arrivait à prendre de grandes décisions plus facilement !

Quelle est donc la solution ? S’entraîner à prendre les bonnes décisions, même – et surtout – quand elles sont difficiles. Plus les enjeux sont grands, plus on a de difficultés… Mais plus on a à y gagner. La Programmation Neuro Linguistique donne des outils pour prendre les bonnes décisions et reconnaître au fond de soi ce qui est la meilleure chose à faire.

 

Comment faire un choix grâce à la PNL ?

Au cours d’une formation PNL, j’accompagne mes élèves dans une réflexion au sujet de leurs valeurs fondamentales et ce qui est vraiment important pour eux. Quelles sont les conditions de leur bonheur ? Qu’est-ce qui leur est essentiel ? Quelles sont leurs limites ? Quels sont les plus, les “nice to have” qui sont certes agréables mais non vitaux ?

Pour ce faire, on passe un certain temps à discuter ensemble et utiliser l’imagination pour visualiser leur définition du bonheur. Et au fur et à mesure des échanges et des exercices PNL, leur vie idéale se dessine devant leurs yeux qui brillent d’envie et de motivation.

Car il faut l’admettre,  on ne peut pas tout avoir dans la vie. En français, on dit qu’on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre. En anglais, une autre expression affirme qu’on ne peut “avoir du gâteau ET le manger” ! Mais le secret du bonheur, ce n’est pas de TOUT avoir, ni d’atteindre tous ses objectifs sans exception. Il s’agit notamment de savoir où on veut aller, et d’avancer dans cette direction.

C’est ainsi que la PNL aide à faire des choix, et à atteindre le bonheur : on cultive petit à petit une meilleure connaissance de soi-même et de ses désirs profonds, ce qui rend les prises de décisions infiniment plus faciles. Si on sait ce qu’on veut, c’est souvent simple de savoir si un choix va nous mener dans la bonne direction ou non.

Vous ne pouvez pas avoir le gâteau ET le manger !

Vous ne pouvez pas avoir le gâteau ET le manger !

Comment savoir si on a pris la bonne décision ?

Certaines décisions ont des conséquences positives qui mettront du temps à se faire sentir, alors que les conséquences négatives peuvent être immédiates. Et on a beau se préparer psychologiquement à sauter dans le grand bain, on ne saura pas si on arrivera à nager si on ne se lance pas !

Au final, ce sont souvent les prises de décisions qui sont les plus effrayantes. Une fois la décision prise, on fait avec les conséquences et on navigue entre les obstacles et sources de joie. L’auteur Stephen King a affirmé que “the scariest moment is always just before you start” : le moment le plus effrayant, c’est celui juste avant de se lancer ! Ensuite, les dés sont jetés et on fait avec dans tous les cas.

Ainsi, comment savoir si on se jette dans le bon bain ? Au moment propice ? Avec les équipements adéquats ?

La réponse est à la fois simple et compliquée : c’est le ressenti au sujet de cette décision qui nous indiquera si on va dans le bon sens.

On le sent dans ses tripes, dans son coeur ou dans sa tête : ce ressenti grandit et prend de l’ampleur comme une fleur qui se tourne vers le soleil levant. La Programmation Neuro Linguistique cultive la confiance en ses capacités et ses talents, mais surtout, elle aide à nous faire reconnaître nos états internes.

De nombreux exercices PNL permettent de visualiser en détails les effets de tel ou tel choix dans quelque temps et de se connecter aux émotions que ces avenirs imaginés évoquent en nous. Ainsi, on sent avec tout son être si on sera fier de cette décision dans quelques semaines, mois ou années. On sourit en pensant à l’avenir qui est désormais possible grâce à ce choix courageux.

mer agitée

Ensuite, même si au quotidien la prise de décision crée de grandes vagues qui peuvent faire peur, les eaux profondes sont calmes. On est comme apaisé par cette prise de décision libératrice, et épanoui grâce à ses actions qui s’alignent avec ses principes fondateurs. Cela apporte une légèreté et une certitude qui sont sources de grand réconfort alors même que la vie de tous les jours est bousculée.

Toute grande décision capable de changer la vie en profondeur fera peur, et il faut du courage pour oser décider. Cette célèbre citation de Jean Paul Sartre le dit parfaitement : “Nous sommes nos choix.” Ce sont nos choix qui illustrent profondément qui nous sommes, et ce bien plus que nos origines, nos capacités ou nos talents.

Peut-être savez-vous déjà qui vous voulez être, ou peut-être que vous cherchez encore. Dans tous les cas, une activation en profondeur de la confiance en ses capacités à choisir aide à avancer, s’accepter et s’aimer tout entier.

C’est ainsi qu’on peut prendre les voiles et découvrir de nouveaux horizons.

Et vous, quels horizons vous appellent ? Venez y réfléchir au cours d’une formation de Praticien PNL pour découvrir votre vie idéale et atteindre votre bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *