Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’état hypnotique

Chacun a pu avoir dans sa vie l’expérience d’un moment d’évasion, d’un moment hors du temps à contempler la mer en écoutant le bruit des vagues, en lisant un roman qui emporte dans un monde différent, en écoutant une musique qui nous plonge dans un univers merveilleux…… Nous sommes alors dans un état différent de notre état habituel qu’on appelle  « état de conscience modifiée ». C’est cela l’état hypnotique, un moment où nous percevons différemment le monde et nous-même. On peut maintenant confirmer que cet état existe réellement car des expériences ont permis de le démontrer par l’imagerie cérébrale (IRM et scanner) dans les années 90.

Lorsqu’un Praticien vous met en état d’hypnose, ou lorsque vous vous mettez en état d’auto-hypnose, vous êtes dans cet état de conscience modifiée avec votre objectif (relaxation, développement personnel, objectif professionnel…).

L’état hypnotique étant la reproduction d’un état naturel et spontané, tout le monde peut y avoir accès, mais pas forcément de la même façon. Le Praticien en hypnose peut vous aider à provoquer l’état de conscience modifiée plus facilement.

 

Les applications de l’hypnose

Les applications de l’hypnose sont très nombreuses et trouvent de plus en plus d’adeptes !

Avec l’hypnose, on peut :

– réduire son stress, mieux gérer son anxiété

– gérer ses émotions (peur, phobies, sur-réactions émotionnelles …)

– gérer la douleur

– s’affirmer plus sereinement, avoir plus de confiance en soi

– changer son comportement par rapport au tabac, et aux addictions

– améliorer un état dépressif

– améliorer sa qualité de sommeil

– se libérer de certains traumatismes

– améliorer sa motivation, sa mémoire, sa créativité etc ….

En France, plus d’un millier de personnes ont recours à l’hypnose. Dans certains cas, elle constitue le traitement lui-même, dans d’autres, elle facilite l’action du médecin.

Selon plusieurs études, l’hypnose fonctionne pour…

– L’arrêt du tabac : 80 % de taux de réussite. L’hypnose aide aussi à lutter contre les effets du sevrage
– L’excès de poids et la boulimie : elle exerce un bon rôle de soutien psychologique dans les cures d’amaigrissement.
– Lutte contre la douleur : elle ne remplace pas l’anesthésie, mais peut la compléter et permettre de diminuer les doses de médicaments. Elle est aussi de plus en plus utilisée en chirurgie dentaire.
– Les troubles psychologiques : stress, phobies, névroses, anxiété, mais aussi impuissance, frigidité, problèmes de trac, de mémoire, etc.
– Les troubles digestifs : ulcères, colites ou diarrhées dus au stress.
– Les maladies psychosomatiques : maladies de la peau (eczéma, psoriasis, etc.), spasmophilie, rhinites à répétition, troubles de la voix et du chant, asthme.