L’Hypnose Ericksonienne

La pratique de Milton H. Erickson, psychiatre et psychologue, est bien connue et a  donné naissance à un courant très largement répandu dans le monde : l’hypnose Ericksonienne.

Milton H. Erickson (1901-1980) : un personnage phare de l’hypnose

Milton H. Erickson, atteint dès l’âge de 17ans de la poliomyélite, a souffert d’une paralysie motrice et sensorielle. Psychiatre américain, Milton H. Erickson utilise très tôt l’autohypnose pour sortir de cette paralysie ce qui l’amènera à une grande conviction à propos des effets thérapeutiques de la suggestion et de l’hypnose. Milton Erickson va permettre un renouvellement complet de la pratique de l’hypnose.

L’hypnose Ericksonienne

Avant Milton Erickson, la pratique de l’hypnose était directive, voire autoritaire. Le praticien proposait la solution d’un problème directement, imposait sa vision, et intervenait très activement dans le processus.

Dans l’hypnose Ericksonienne, la personne est l’acteur de sa propre guérison ou solution. L’hypnose Ericksonienne  est souple, utilise des suggestions indirectes, et est beaucoup plus respectueuse des personnes.

C’est à la personne elle-même de mettre à profit l’état hypnotique pour accéder à ses ressources intérieures, trop souvent inexploitées, car nous n’utilisons habituellement qu’une petite partie de nos capacités. Le Praticien ne fait que l’aider à y accéder.

Un des secrets de l’hypnose Ericksonienne est son  langage très particulier ….. qu’on peut d’ailleurs utiliser dans la vie courante pour avoir une conversation hypnotique ! Milton H. Erickson lui-même l’utilisait également dans la vie courante, et  c’est grâce à ce langage qu’il obtenait des résultats extraordinaires. Richard Bandler et John Grinder ont « modélisé » ce langage dans la programmation neuro-linguistique, il s’agit du « Milton Model ».

Notons que l’hypnose Ericksonienne est étudiée et utilisée dans les hôpitaux pour certaines opérations ou pour traiter certaines pathologies.