Le SWISH, un exercice PNL qui peut changer la vie !

2 panneaux avec 2 directions différentes : New life, old life (nouvelle vie, vie passée)Les personnes qui ont su faire de grands changements dans leurs vies sont souvent interrogées par les personnes qui les entourent : « quel est ton secret ? » ou « quel a été le déclic ? » Et si le secret, c’était tout simplement la motivation ? Aujourd’hui, nous allons nous attarder sur un exercice PNL tout simple qui permet de cultiver cette détermination : le SWISH.

Le SWISH : un exercice PNL aussi simple que puissant !

Le SWISH est un exercice de Programmation Neuro Linguistique créé par Richard Bandler et que j’utilise très souvent avec mes stagiaires en formation PNL.

Le mot « Swish » est un mélange de deux mots anglais : Switch (commutateur) et Wish (souhait). Quand on prononce le mot « Swish », cela suggère un glissement rapide. Et c’est bien l’effet de cet exercice.

Imaginez le bruit émis par les pages d’un album photo que l’on tourne, ou l’effet visuel d’un onglet d’ordinateur que l’on rétrécit au profit d’un autre. Vous avez le « swish » !

L’objectif du SWISH, c’est de faire passer d’un sentiment général négatif à propos d’une situation donnée à une sensation positive, lumineuse et agréable. L’objectif est de trouver de la motivation et être plus performant et confiant de ses capacités.

jeune femme avec derrière elle une grande image du cerveau en deux parties, l'une en noir et blanc, l'autre en couleur

Concrètement, comment cela se passe ?

On commence par choisir une situation ou circonstance donnée qu’on souhaite changer parce qu’elle ne nous satisfait pas : cela peut être le fait de ne pas s’épanouir dans son travail ou une conversation difficile à mener dans une langue étrangère qu’on ne maîtrise pas très bien, par exemple.

On utilise toute sa capacité d’imagination pour créer une image mentale détaillée de la situation que l’on souhaite changer. Les couleurs et les textures, la lumière, le point de vue, les personnages, les sensations ressenties… Il faut visualiser la situation comme une photo ou un tableau, et la rendre aussi vraie que possible dans son esprit.

Puis, on met cette image de côté.

Et là, on imagine une autre situation. Celle qui fait rêver et qui nous remplit d’énergie. Cette image a des contours bien nets, des couleurs magnifiques et une lumière ravissante. On y vit sa vie idéale. On maîtrise comme par magie une langue étrangère, ou on a un travail qui nous motive au quotidien.

On revient ensuite à la première image, et on l’imagine un peu plus floue que la première fois. On peut aussi assombrir les couleurs ou effacer les détails des visages. On revient ensuite à l’image positive, et on la rend encore plus belle, plus brillante, plus nette. En faisant ce va-et-vient plusieurs fois entre les deux images mentales, la première image semblera de plus en plus lointaine et sans importance, alors que l’autre nous tendra les bras et aura l’air toujours plus proche et accessible.

Et qu’est-ce qu’on y gagne ? De la motivation, de la légèreté, de la confiance en soi et ses talents ! En fermant un onglet aussi facilement dans sa tête, on reprend le contrôle sur la situation. L’image brillante nous tend les bras et nous éblouit de par sa beauté. On a immédiatement envie de tout mettre en œuvre pour que ce projet devienne réalité.

L’avantage, c’est qu’on peut utiliser l’exercice du SWISH à tout moment, en quelques secondes ! C’est un allié de taille si on stresse avant un entretien d’embauche par exemple, ou si on cherche désespérément la motivation pour aller au sport après une journée de travail fatigante.

L’exercice du SWISH ne donne pas les outils pour atteindre ses objectifs, mais la motivation pour se consacrer à son projet. Cette détermination et cette énergie ouvrent des portes et font trouver la méthodologie pour obtenir ce qu’on l’on désire. C’est toute la signification de la célèbre expression anglo-saxonne « Where there’s a will, there’s a way ! » ou « Vouloir, c’est pouvoir. »

une fleur poussant dans un mur avec le texte : Where there’s a will, there’s a way ! Vouloir, c'est pouvoir !

Un exemple : arrêter de fumer avec l’exercice PNL du SWISH

Par exemple, si on cherche à arrêter de fumer, on peut utiliser l’exercice PNL du SWISH pour se motiver à faire des choix en conséquence au quotidien.

On commencerait par visualiser le présent dans lequel on a souvent une cigarette à la main, des envies de tabac, des dépenses régulières pour des cigarettes, etc. On imaginerait en détails cette vie qui comporte une dépendance au tabac, et une fois que l’image serait bien claire dans la tête, on la rendrait floue, terne, puis sans couleurs pour la mettre de côté au profit d’une image de la vie sans cigarette.

Cette image mettrait en avant le plaisir de manger au restaurant après avoir retrouvé tout le goût de ses aliments, l’argent économisé, la forme physique et le bonheur de savoir qu’on prend soin de son corps et de sa santé. Dans le cadre de l’exercice SWISH, on ferait briller cette image de mille feux, en accentuant les couleurs, les sourires et la beauté de la scène de manière générale.

En basculant entre les deux images, et en rendant la première toujours plus sombre et lointaine, cela rend la deuxième image tellement plus proche et accessible, belle et attirante. Dans cet exercice, il ne s’agit pas de se sentir mal en insistant sur ce qui ne va pas, mais au contraire de se rappeler qu’on a envie d’une autre réalité qui nous tend les bras.

Ainsi, avec cette image positive en tête, cela sera plus facile de ne pas sortir faire la « pause clope » au bureau, ou d’éviter d’aller au tabac racheter des cigarettes comme à son habitude. Petit à petit, chaque décision sera comme un pas en avant vers cette image si positive qui est à portée de main.

deux mains coupant une cigarette avec des ciseaux

Le pouvoir de l’imagination : l’exemple de La magie du rangement

Une histoire que m’a racontée une cliente m’a fait penser à l’exercice du SWISH. Ma cliente, comme de nombreuses autres personnes, a lu le bestseller « La magie du rangement » de Marie Kondo après l’avoir reçu en cadeau. Elle m’a raconté l’avoir lu pour faire plaisir à la personne qui le lui avait offert, car elle avait déjà connaissance du contenu du livre qui a été largement diffusé sur Internet. Elle ne s’attendait donc pas à ce que ce livre sur le minimalisme et le désencombrement lui apporte grand-chose de plus.

Il a suffi qu’elle lise l’introduction du livre pour changer radicalement d’avis !

Cette simple introduction a fait bondir ma cliente de sa chaise. Rien que ces quelques pages lui avaient permis de visualiser tout le bien qui découlerait du désencombrement de sa maison. Elle a laissé le livre ouvert sur son lit, n’y accordant plus aucune pensée, et s’est immédiatement attaquée au désencombrement de sa garde-robe selon la méthode qu’elle connaissait pourtant déjà. Elle a donc entamé avec plaisir, enthousiasme et énergie la tâche plutôt ennuyeuse de trier ses affaires.  Elle a rempli 8 sacs poubelles de vêtements et autres objets en moins d’une heure. Et pourquoi, d’après vous ? Car il a suffi qu’elle lise la description positive, brillante et agréable de la maison de l’auteure pour avoir envie de la même chose chez elle.

Immédiatement, elle a vu son intérieur d’un autre regard : il lui paraissait encombré, terne, et inadapté. On pouvait déjà voir dans ses yeux toute la beauté d’un salon qui ne contiendrait que les affaires qui lui plaisaient réellement. Cela a suffi pour la remplir d’une motivation dévorante et énergisante !

bureau foullis et bureau rangé

L’image décrite par l’auteure dans son livre était si forte et claire qu’elle a permis à ma cliente de continuer sur sa lancée et désencombrer son intérieur tout en réduisant ses achats dans la durée pour garder son intérieur rangé, épuré et empli uniquement des objets qui lui procurent réellement de la joie. Tout cela grâce au pouvoir d’une image !

Sans s’en rendre compte, ma cliente a fait l’exercice PNL du SWISH en lisant ce livre qui lui avait été offert. Et les effets ont été très positifs ! Alors imaginez tout ce qu’on peut obtenir en utilisant cet exercice pour se lancer dans des projets long-terme, capables de changer la vie…

Et vous, quelle est l’image brillante, colorée et positive qui vous fait envie ? Vous voulez trouver comment l’atteindre ? Venez m’en parler lors d’une formation de Praticien PNL!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *