Passer son permis de conduire … avec la PNL !

Aujourd’hui, je laisse la parole à Nathalie d’Abbadie, une rédactrice web qui a suivi ma formation de praticien PNL au cours de l’année 2018. Elle nous témoigne l’impact positif qu’a eu la programmation neuro-linguistique sur ses projets d’avenir, dont l’obtention du permis de conduire. A toi, Nathalie !

jeune femme anxieuse au volant d'une voiture

Nous avons tous des rêves que nous aimerions voir devenir réalité. Je pense aussi que nous avons tous des blocages mentaux ou croyances limitantes qui nous empêchent de transformer ces rêves en projets, et de devenir acteurs du changement qu’on souhaite vivre.

Au début de l’année 2018, j’étais consciente que je voulais changer certaines choses dans ma vie, mais sans savoir comment faire, ni la nature exacte du changement que je désirais. Grâce à une formation en programmation neuro-linguistique, j’ai pu éclaircir mes objectifs et me concentrer sur les moyens à ma disposition pour les atteindre. Et seulement quelques mois plus tard, je profite des effets positifs dans plusieurs domaines de ma vie !

La PNL : une formation concrète

Là où la psychanalyse va étudier le POURQUOI de certains comportements et schémas de pensées, la PNL s’attarde sur le COMMENT. Je m’explique : cette formation m’a permis de me concentrer davantage sur les solutions à différentes problématiques, et moins sur les origines de telle ou telle peur ou autre source de procrastination. Les deux questionnements sont liés et étudiés dans le cadre de la PNL, mais dans mon cas, ce sont les solutions qui m’ont vraiment permis de changer.

Prenons un exemple.

dessin d'une jeune femme terrorisée au volant d'une voiture
Cela faisait plusieurs années que j’avais une peur bleue de passer mon permis de conduire. Je cherchais des raisons rationnelles pour toujours repousser ce projet à plus tard : je n’avais pas le temps, pas l’argent, pas d’auto-école près de chez moi…

Avant de commencer la PNL, j’avais déjà longtemps réfléchi aux raisons qui m’empêchaient de m’inscrire dans une école de conduite comme les autres jeunes de mon âge. Mais au lieu de me motiver à me lancer, cela me faisait ruminer des pensées négatives et me décourageait d’avance.

Il s’agissait en réalité d’un blocage émotionnel, et c’est en utilisant la PNL pour trouver des motivations d’ordre affectif que j’ai pu enfin me lancer dans ce projet. Ainsi, après seulement deux jours de formation PNL, je me suis inscrite dans une auto-école. La boule au ventre, et pas tout à fait rassurée, mais je l’ai fait. Le changement avait commencé.

Comment changer de vie avec la PNL ?

La PNL donne les outils pour changer de point de vue sur une situation donnée. Ensuite, on se rend compte que les ressources nécessaires pour changer la donne sont souvent déjà à notre portée.

Le b.a.ba de la programmation neuro linguistique, c’est le VAKOG. Cet outil permet d’imaginer dans les moindres détails les conditions dans lesquelles on aurait atteint son objectif.

A force d’y consacrer des pensées, de façon régulière et positive, on voit de moins en moins de raisons de ne pas avancer dans cette direction. La motivation au quotidien – pour aller au sport alors qu’on a des courbatures, chercher un nouveau job alors qu’on est fatigué, ou programmer des cours de conduite alors qu’on a peur de l’autoroute – est démultipliée, comme sans effort.

Le VAKOG, c’est :

  • Visuel
  • Auditif
  • Kinesthésique
  • Olfactif
  • Gustatif

Il s’agit d’utiliser ses 5 sens – et son corps en entier – pour imaginer ce qu’on ressentirait si on atteignait son objectif.

Pour mon objectif d’obtenir le permis de conduire :

  • Je voyais le tableau de bord de ma voiture, une route dégagée et le soleil qui brille
  • J’entendais la musique de l’auto-radio
  • Je sentais mes mains sur le volant, une brise légère qui entrait par la fenêtre et le soleil qui réchauffait ma peau
  • Je sentais l’odeur du cuir des sièges de la voiture
  • J’avais le goût d’un bonbon à la menthe dans la bouche

dessin d'une jeune femme apprenant à conduire
Pour moi, cela représente une image positive, attirante et qui donne envie. En imaginant de plus en plus de détails pour peindre un tableau optimiste de l’avenir, je mettais de côté les images négatives d’accidents routiers ou d’agressivité au volant. J’avais vraiment envie que cette scène que j’imaginais devienne réalité ! Et c’est cette attitude positive qui est à la source de changements en profondeur.

Si on est motivé, ce n’est pas si difficile de changer

Quand on a une super journée qui nous attend, on se lève bien volontiers du lit le matin. En revanche, si la journée s’annonce pénible, on aura forcément plus tendance à rester sous la couette le plus longtemps possible.

Le même schéma s’applique aux objectifs long terme : si on est réellement motivé, on s’y consacre avec joie et on va beaucoup plus loin. La PNL donne des outils concrets pour développer sa propre motivation, et ouvre des portes dont on ignorait l’existence.

jeune femme fière au volant de sa voiture
En somme, cette formation donne les clés pour réussir à sa façon, le sourire aux lèvres et le cœur joyeux. Que demander de plus ?

Nathalie d’Abbadie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *