L’ANCRAGE et les ANCRES PNL

conditionnement classique de PavlovPavlov a développé la notion de réponse à des stimuli en donnant de la nourriture à un chien en faisant simultanément sonner une cloche. Au bout d’un certain temps, les chiens ont associé le son de la cloche et la nourriture et salivaient en entendant la cloche, même s’il n’y avait pas de nourriture. C’était donc la stimulation par la cloche qui activait la salivation.

Ce que l’on nomme « ancre »  en PNL, c’est la réponse au stimulus, de la même façon que le chien de Pavlov. Le stimulus (ou déclencheur) peut venir de votre environnement extérieur (quelqu’un touchant votre épaule ou une lumière rouge), ou d’une représentation interne (un souvenir par exemple). Dans les deux cas, cela déclenche une réponse consciente ou inconsciente, un ressenti qui peut se traduire en un comportement particulier.

Nous avons tous de nombreuses ancres !

Proust et ses Madeleines

Dans le roman Du côté de chez Swann, le premier tome d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust,  la Madeleine est un bel exemple d’une ancre. L’odeur et la saveur d’une madeleine plonge le narrateur dans ses souvenirs d’enfance :

« Mais, quand d’un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir. »
Marcel Proust

Ceci est un exemple d’un stimulus extérieur (l’odeur et la saveur) qui génère une réponse interne (le souvenir).

Voilà d’autres exemples d’ancres :

  • Feu rouge – signal visuel externe
  • Sirène de police ou de pompiers – signal externe auditif
  • Un contact physique d’une personne aimée – signal externe kinesthésique
  • Goûter un mets que vous aimez – signal gustatif externe
  • Sentir l’odeur d’une fleur ou d’un parfum – signal olfactif externe

Les ancres peuvent être très utiles et parfois très contre-productives. La plupart des ancres opèrent en dehors de la conscience et ont un impact sur votre état d’esprit ou sur votre comportement, que vous en soyez conscient ou non.

Les ancres utiles sont celles qui génèrent des souvenirs agréables, ou celles qui vous mettent dans un état d’esprit positif (c’est-à-dire confiant ou motivé), ou qui vous poussent à avoir le bon comportement (par ex., s’arrêter au feu rouge).

Quelques exemples d’ancres contre-productives :

  • Vous êtes un adulte parfaitement responsable jusqu’à ce que vous entriez dans la maison de vos parents, et là vous pouvez montrer parfois une attitude ou un comportement un peu infantile.
  • On vous dit que votre patron vous attend dans son bureau dans 5 minutes.
  • Quelqu’un vous parle et vous dit quelque chose qui réveille un mauvais souvenir et crée une réponse émotionnelle négative.
  • Votre conjoint(e) vous fait une remarque avec un certain ton de voix et avec une attitude corporelle, et vous réagissez mal.
  • Un collègue qui évoque constamment de possibles problèmes sans leur trouver de solutions, commence à vous parler et vous vous dites « Oh non ! encore ! », et vous commencez à le rembarrer.

Ces ancres non-désirées peuvent être changées ou éliminées par différentes techniques PNL, par exemple le Swish.

Et la PNL est bien plus que cela !

Découvrez la Formation Certifiante de Praticien PNL ….

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

La PNL (Programmation Neuro-Linguistique) n’est PAS une thérapie. POINT !

John La Valle

 

John La Valle
Président de la Society of NLP™
http://purenlp.com

Co-formateur avec Richard Bandler depuis 25 ans.

 

 

 

Si la PNL n’est PAS une THERAPIE, alors qu’est-ce que c’est ?

La PNL est une méta-discipline. Cela signifie, une discipline de disciplines. C’est l’étude de la structure de l’expérience subjective et de ce qui peut en découler.

La plus grande idée fausse sur cette technologie est qu’il s’agit de thérapie et ceci est aussi loin de la vérité qu’il est possible de l’être !

Richard Bandler et John Grinder ont établi ensemble une technologie, basée en grande partie sur le travail de modélisation de Richard Bandler. Et les toutes premières modélisations de personnes ont été Fritz Perls et Virginia Satir. Fritz Perls était un Gestalt-thérapeute et Virginia Satir une thérapeute familiale.

Fritz Perls, père de la Gestalt-thérapie
Fritz Perls, père de la Gestalt-thérapie
Virginia-Satir, thérapeute familiale
Virginia Satir, thérapeute familiale

Ainsi, les deux premières personnes avec lesquelles Richard Bandler entra en contact, simplement pour des raisons de commodité basées sur le travail que Richard faisait alors avec un éditeur, étaient des thérapeutes. Plus tard vint Milton Erickson, et ensuite beaucoup d’autres.

Très tôt, Richard et John réalisèrent que cette technologie pouvait être utilisée dans de nombreuses autres applications, puisque c’est une méta-discipline !

Maintenant, longtemps après, et après beaucoup de discussions sur la PNL, faisons quelques distinctions sur cette technologie.

Il s’agit du fonctionnement du cerveau en relation avec le langage, et de la chimie du cerveau et les effets des états sur l’apprentissage. C’est un outil pour l’éducation, c’est certain. Parce que c’est une méta-discipline, cela fonctionne pour toute personne qui a un cerveau, et veut apprendre à l’utiliser de façon plus efficace, plus efficiente, plus élégante, etc… Il y a deux parties identifiables : les compétences, et les applications de ces compétences. La plupart de de tout ce qu’on trouve sur le marché sont des « applications » des compétences de base de la technologie PNL. Il semblerait qu’il y ait une certaine confusion entre les deux. Le traitement des phobies, par exemple, est une application, une technique. Persuasion Engineering® est une « application », etc…

Et le pire arrive lorsque les gens prennent des parties de la technologie de base et la mélangent avec une autre discipline, et appellent cela PNL.

Par exemple, quelqu’un apprend la PNL et développe ses compétences en communication de façon plus effective et peut-être même apprend une « technique »  PNL et puis l’utilise dans sa pratique personnelle. Ensuite ils prétendent qu’ils sont Praticiens PNL ou qu’ils utilisent la PNL dans leur pratique. Même si une part de cela peut être vraie, une autre part est fallacieuse. S’ils ont appris l’ « ancrage », et l’utilisent, ce qu’ils utilisent n’est PAS la PNL. L’ancrage qui vient de la PNL est appelé ancrage. La PNL est composée de bien plus que cela.

Maintenant que la PNL bénéficie de certains crédits de publicité grâce à son efficacité, même le champ de la psychologie essaie de revendiquer la PNL pour sa propre chapelle, mais c’est trop tard. D’abord, le champ de la psychologie a dénigré la PNL dès le début en la traitant de bidon, manquant de fond, etc… Le fait est que la base de la psychologie est de la théorie, des opinions et des suppositions. C’est basé sur des statistiques et des données scientifiques. La PNL est basée sur des modèles, mathématiquement calculés et formulés. Ce n’est PAS scientifique, car cela défie la science et les statistiques. Maintenant que la PNL commence à avoir la reconnaissance qu’elle mérite grâce à ses résultats, beaucoup de gens veulent surfer sur la PNL comme sur un phénomène marketing.

Richard Bandler sur affiches

Richard Bandler lui-même et jusqu’à aujourd’hui prétend que la PNL n’est pas de la thérapie proprement dite, mais que c’est autour de la thérapie. Il s’agit d’éduquer et d’apprendre aux gens à se servir de leur propre cerveau.

La PNL a été utilisée par des enseignants, des coachs sportifs, des coachs personnels, des médecins, des juristes, des infirmiers, des membres du clergé, des comptables, des négociateurs, des managers, des entrepreneurs, des formateurs en motivation etc etc…

Juste parce qu’on utilise quelques-unes des compétences de la PNL ou parce qu’on enseigne quelques-unes des compétences de la PNL ne signifie pas que vous faites de la PNL. Point. Comme le pointait l’un de mes associés Albert Abrahamian : « Si vous prenez une partie d’une Mercedes et que vous l’utilisez dans une Audi, cela ne fait pas de l’Audi une Mercedes. » C’est assez simple pour être compris.

Maintenant, avec tout le tapage sur à qui appartient quoi, il est important de se rappeler que : sans la PNL, comme elle a été développée, comme elle est censée être utilisée, les gens qui sont là à se plaindre et à pleurnicher au sujet de « à qui appartient quoi », ne seraient pas là où ils le sont aujourd’hui à vendre la PNL si ce n’était pas pour la technologie de base qu’ils n’ont jamais développée eux-mêmes. Ils peuvent avoir assemblé les choses pour en faire leurs propres techniques, les avoir nommées, etc. mais ces techniques n’auraient jamais pu être assemblées sans les ingrédients de base de la PNL. Peut-être ces personnes expérimentent-elles un manque de leur succès personnel, je ne sais pas. Leurs pleurnicheries et leurs plaintes ne donnent aucune contribution significative dans ce domaine et ils devraient surmonter cela.

Il y a de nombreuses personnes qui développent de nouvelles « applications » de la PNL. L’une d’entre elles dont j’ai connaissance est dans le domaine médical. Il enseigne à des médecins à « utiliser » la PNL d’une façon qui aident leurs clients ! Ceci est digne d’éloges. Ces nouvelles applications sont justement cela : des applications de la PNL. Pour tous ceux qui pensent qu’ils ont un nouveau « modèle », ils ne devraient pas l’appeler PNL, ou s’y référer comme de la PNL, mais saisir le challenge et le vendre comme quelque chose de totalement nouveau. Alors ils pourraient tester leurs affirmations. Tout ce qui serait vraiment un nouveau « modèle » serait un énorme succès et prouverait ainsi qu’il est une contribution valable dans le champ du développement humain.

Il y a une femme, Kate Benson, qui a fait des contributions significatives dans le domaine de l’éducation et particulièrement dans la formation des enseignants de telle façon qu’ils puissent être plus efficaces avec leurs élèves et étudiants, en utilisant la PNL. En fait, voilà l’annonce la plus récente à ce sujet :

Annonce !! Richard Bandler nomme Kate Benson « Directrice Internationale de l’Education » pour la Society of NLPTM ! Kate a formé et développé des milliers d’enseignants depuis de nombreuses années et a été au premier rang de l’éducation et à l’origine de quelques-unes des approches les plus créatives pour les enseignants dans leur classe !

Ensuite il y a les gens, et ce qu’on appelle les « sociétés parapluie », qui revendiquent une autorité sur la PNL et disent qu’on doit apprendre avec eux pour être qualifié et approuvé pour pouvoir utiliser la PNL, etc… ceci est totalement inexact et faux. Il y a même des personnes pour dire qu’un formateur sérieux en PNL doit être un thérapeute ou un psychologue ou un consultant en développement personnel, parce que la PNL influence la psyché de l’être humaine et donc seulement des personnes avec une qualification UNIVERSITAIRE (!) devrait être formateur PNL. Eh bien, vous n’avez pas besoin d’être quelqu’un de spécial ou d’avoir une qualification particulière ou un diplôme universitaire, qui n’est pas de la PNL, pour pouvoir utiliser la PNL ou former des personnes à la PNL. La PNL est sa propre discipline. C’est exactement ce que Richard Bandler continue à dire : il est question d’apprendre aux gens à utiliser leur propre cerveau de telle sorte qu’ils n’aient plus besoin des autres pour le faire ! A propos, Psyché vient du grec « esprit ou âme » et les vacances influenceront la psyché des gens, de même que les films, les amis, les voyages, les fêtes etc etc…

Aucune des compétences de la PNL n’est restreinte à une quelconque profession, tout dépend du contexte dans lequel les compétences de la PNL sont utilisées.

La technologie de base (et beaucoup/toutes les applications comme le traitement des phobies …) est faite de certaines propriétés intellectuelles. Pour être bien clair dans les distinctions à faire, les meilleures d’entre elles à suivre sont les copyrights. Elles ne sont PAS dans le domaine public et sont des propriétés intellectuelles protégées. Aussi, les personnes qui revendiquent une autorité peuvent être elles-mêmes en violation de certains copyrights. Et ils n’ont en aucun cas cette autorité. S’ils croient qu’ils l’ont, demandez-leur d’identifier clairement où se situe exactement leur propriété intellectuelle.

Maintenant, rien de tout cela n’est dit pour faire peur aux personnes qui veulent apprendre la PNL, mais plutôt comme une suggestion pour s’éduquer soi-même au sujet de qui peut revendiquer quoi, et pour vérifier les revendications spécifiques d’un éventuel formateur. S’il y a des formateurs en PNL qui incluent d’autres disciplines dans leur programme, ils n’enseignent pas la PNL. S’ils disent qu’ils enseignent la PNL en incluant, par exemple, ERIC (Education Resources Information Center), ils n’enseignent PAS simplement la PNL, mais mélangent les disciplines. Point. ERIC n’est PAS une partie de la technologie appelée PNL. Vérifiez le programme. La psychologie n’est PAS une partie de la PNL et la PNL n’est PAS une partie de la psychologie. Faites attention de ne pas investir plus de temps et d’argent à apprendre quelque chose dont vous n’avez pas besoin. Une certification PNL est pour les Praticiens PNL, les Maîtres Praticiens PNL, et non pour d’autres disciplines incluant la psychothérapie, thérapie comportementale et cognitive, la psychologie etc.

Vous noterez même que beaucoup de programmes de Praticien PNL sont plus longs que nécessaire parce qu’ils incluent d’autres disciplines qui ne font PAS partie de la PNL et ne sont PAS requis pour devenir un Praticien PNL, un Maître Praticien PNL ou un Formateur PNL. Vous passerez davantage de temps en classe à apprendre ce que n’est PAS la PNL et cela ne conduit pas seulement à mettre de la confusion dans l’esprit des gens , mais aussi à nuire à la technologie PNL elle-même ! Ceci aussi est très fallacieux parce qu’ils traitent de toutes les techniques et applications. La PNL, c’est fondamentalement la Liberté, et on se retrouve emprisonné et coincé, suivant exactement les étapes d’une technique ! Clairement, ces gens ne comprennent pas ce qu’est la PNL !

Yvonne van Dyck fait une mise au point ! la passion d’Yvonne van Dyck est d’accompagner des formateurs, des coachs, des femmes et des hommes, plus haut et sur LEUR chemin unique d’épanouissement et de succès, et de transformer leurs idées en action ! Comme elle le dit si bien : « les gens épanouis ont toujours du succès, et les gens qui ont du succès ne sont pas toujours épanouis ! »

Les conditions requises de la Certification de Praticien comme désigné par The Society of NLP™ – Richard Bandler peuvent être trouvées à : http://www.purenlp.com/praccert.html et pour les Maîtres Praticiens à : http://www.purenlp.com/mpcert.hlml .

Vous noterez qu’il n’y a PAS de « temps en classe » ou de conditions de nombre d’heures et PAS d’inclusion d’autres disciplines.

Quiconque prétend enseigner la PNL doit être capable de le démontrer, et s’il ne le peut pas, pensez-y !

Et maintenant, allez visiter d’autres sites !

 

John La Valle
Président de la Society of NLP™
http://purenlp.com
Co-formateur avec Richard Bandler depuis 25 ans.

 

Traduction de Chantal Soullier, Formatrice PNLTM licenciée de la Société de PNL – Richard Bandler.

Vous pouvez reprendre cet article librement en citant John La Valle (comme je l’ai fait), et en me citant avec un lien vers mon site web. Par exemple :
« Traduit par Chantal Soullier,  Coach et formatrice PNL –  http://CampusPNL.net « .
J’ai traduit cet article (et bien d’autres) parce que je pense qu’il est important et intéressant, mais il est certain que je n’apprécie pas du tout de voir mon travail copié, juste avec quelques mots changés ici ou là, par des personnes qui s’attribuent tout le travail.