Tag Archives: pensée positive

Feedback ou échec ?

feedbacks

Un des schémas de comportement les plus fonctionnels qu’a apporté la PNL, est le fait qu’avec la PNL, on  se concentre sur les résultats que l’on veut obtenir plutôt que sur l’erreur commise, sur la solution plutôt que sur le problème.

Nous utilisons un processus cognitif où nous recherchons le schéma de comportement du “COMMENT” au lieu de celui du “POURQUOI”.

En d’autres termes, nous examinons les situations avec un questionnement du type “Comment” au lieu du questionnement habituel “Pourquoi ?”. Et la grille de lecture de l’événement est donc fondamentalement différente, car notre attitude est différente.

En PNL, le feedback est un retour d’expérience, ou un retour d’informations.

Et à la base de ce processus, il y a la curiosité et l’expérimentation.

Si j’adopte une attitude de curiosité, je ferais plutôt une demande comme :

  • “comment pourrais-je faire ceci ?”
  • “comment est-ce que je pourrais réussir à faire ceci ?”

La curiosité incite à  découvrir une manière efficace d’accomplir une action.

L’expérimentation,  signifie qu’on est disposé à agir avec un nouveau comportement, à utiliser ce qu’on a découvert, et à comprendre quels résultats on peut obtenir avec une action ou une autre.

La curiosité et l’expérimentation augmentent nos possibilités de choix.

Quand on observe un enfant, on peut voir que sa capacité à apprendre est très grande, surtout dans les premières années de vie. La curiosité et l’expérimentation sont forcément plus nombreux que les schémas de comportement déjà adoptés. Et un enfant apprend beaucoup et vite !

La PNL se concentre sur les résultats. Si ce que vous faites ne fonctionne pas, cela ne signifie pas que vous avez échoué. Cela signifie seulement que vous avez obtenu un résultat différent de l’objectif que vous aviez.

Le processus de décision interne face au résultat est  ensuite un schéma de comportement :

En PNL, tout ce qui arrive est considéré comme une information dont nous pouvons tirer profit.

Interpréter ce qui se passe comme un feedback permettant un ajustement jusqu’au résultat final est une attitude positive qui améliore les probabilités de succès.

C’est à vous de choisir si vous voulez vivre les événements du quotidien comme des épreuves ou des échecs, ou comme un simple feedback.

Si vous êtes convaincu que vous allez (ou même que vous pouvez) échouer, cela vous met dans une attitude générale fermée, et vous aurez des émotions négatives au moment où vous vous apercevez que vous n’avez pas les résultats espérés. Et ces émotions ne vous encourageront pas à aller plus loin, ou à entreprendre de nouvelles actions.

 Croire à l’échec, cela signifie  manquer de choix et rester bloqué.

En revanche, croire au feedback, cela signifie utiliser l’événement pour recevoir des informations utiles, accepter éventuellement de réajuster nos objectifs, ou le processus pour y parvenir, ce qui nous permettra d’améliorer nos actions et d’avoir ainsi un meilleur résultat.

Croire au feedback, cela signifie avoir de nouvelles informations, et faire un nouveau plan d’actions.

Quand on reste  sur un sentiment d’échec, on a tendance à diminuer le niveau de confiance en soi, en se dévalorisant soi-même parce qu’on n’a pas obtenu tout de suite le résultat attendu. En conséquence, il devient difficile d’apprendre ce qui est nécessaire pour réaliser notre objectif, et cela invalide le processus de croissance qui permettrait de transformer les informations du feedback en actions utiles pour aller jusqu’au bout.

Albert Einstein disait que « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. »

Evaluer les événements du quotidien comme un feedback donne l’opportunité de développer une pensée plus positive.

Quand vous croyez que toutes les expériences donnent un feedback important, vous avez alors une attitude qui montre une plus grande flexibilité et, probablement, vous aurez ainsi l’expérience d’émotions plus valorisantes et plus plaisantes.

Et si vous vous rendez compte que vous êtes loin du résultat escompté, vous devriez soit revoir votre objectif, et peut-être découper votre objectif ultime en plusieurs objectifs successifs, ou bien revoir votre plan d’actions …. tout simplement !

Pour en savoir plus, venez à une formation de Praticien PNL !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

LE POUVOIR DE LA PENSEE POSITIVE

verre à moitié plein ou à moitié vide

Chaque activité a ses challenges, par exemple, si vous êtes profession libérale, vous pourriez éprouver quelques difficultés à demander de l’argent pour vos services, ou bien à réclamer de l’argent qui vous est dû.

Et voilà une expérience qui peut vous prendre beaucoup d’énergie et vous entraîner vers une vision négative de la vie. Nous sommes tous passés par là ! Ceci fait partie de la nature humaine. Les problèmes arrivent souvent lorsque nous avons une façon négative de penser, ou de voir la vie.

Les études montrent qu’être optimiste ou pessimiste a un impact réel sur le bien-être que nous ressentons et même sur la durée de vie.

Par exemple, être optimiste a le pouvoir de :

  • Faire baisser le stress
  • Donner un ressenti de bien-être et améliorer votre santé
  • Améliorer vos compétences et la réussite
  • Augmenter la durée de vie
  • Améliorer les relations
  • Aider à réussir ce qu’on entreprend.
porte-clé : "brille comme un diamant"

« Brille comme un diamant »

10 clés pour vous aider à penser positif !

  1. Faire attention à nos pensées !

Voilà une tâche facile que nous ne faisons pas toujours ! Faire simplement attention à nos pensées, ce que nous nous disons à nous-mêmes, notre dialogue intérieur, et les images ou sons correspondants que nous avons en tête et aux ressentis dans le corps.

  1. Changer la manière dont nous nous parlons à nous-mêmes.

Regarder le monde avec une lumière positive et se sentir bien avec ce que l’on est.

Si vous avez une voix à l’intérieur de la tête qui vous répète que vous allez échouer, changez le timbre de cette voix en une voix humoristique, par exemple une voix nasillarde. Ensuite amenez une autre voix avec un discours positif et encourageant qui vous soutienne pour la réalisation de votre objectif ou de votre désir.

Si vous avez en tête des images d’échec, faites-en une image petite, en noir et blanc, terne, et à la place amenez une image brillante, claire, lumineuse, avec de belles couleurs vives de la réalisation complète de votre  réussite.

Si vous avez un ressenti dans le corps comme une lourdeur sur l’estomac, ou la gorge serrée, imaginez jouer avec cette sensation, en faire une balle (comme une balle de tennis) et l’envoyer au loin en remplaçant cette sensation par un ressenti confortable qui irradie dans tout votre corps.

  1. Imaginer un résultat favorable quoi que vous fassiez !

Beaucoup trop souvent, nous faisons des choses avec aucun autre désir que d’avoir fini ! Alors avant de commencer une tâche, explorez comment vous pourriez rendre cette tâche amusante, ou bien comment le fait d’accomplir cette tâche fera une différence dans votre vie.

Par exemple, la prochaine fois que vous irez vous promener, peu importe si c’est une petite ou longue promenade, ayez quelque chose de positif en tête qui soit plus qu’une simple promenade, un objectif qui vous challenge quelque part. Vous pourriez décider de remarquer 5 jolies fleurs ou arbres, ou bien de sourire à 3 personnes dans la rue.

Quand vous vous décidez sur un objectif, veillez à ce que cela vous  motive et aussi que ce soit faisable. Chaque fois que vous y travaillez, imaginez le résultat que vous voulez plus grand et plus motivant que jamais.

  1. Avoir à l’esprit ce que vous voulez !

Dites ce que vous voulez, et pas ce dont vous ne voulez pas. Si quelqu’un vous demande, « comment allez-vous ? », répondez « bien » ou même « très bien », avec un ton de voix adéquat. Et notez combien vous vous sentez mieux qu’en disant « pas mal ».

De la même façon,  au lieu de (se) répéter, » je n’aime pas ceci », « je ne veux pas de cela », posez-vous la question : « qu’est-ce que je veux à la place ? ». Et en mettant le focus sur ce que vous voulez vraiment, cela a beaucoup plus de chances d’arriver dans votre vie !

  1. Être flexible !

Reconnaissez ce que vous avez déjà accompli. Si vous n’avez pas réussi à atteindre votre objectif ultime, soyez flexible et la prochaine fois, faites les choses différemment, ou bien  réajustez votre objectif.

Si vous utilisiez une clé pour votre serrure et qu’elle n’ouvre pas la porte, est-ce que vous continueriez avec la même clé indéfiniment ? Ou seriez-vous assez flexible pour essayer d’autres clés jusqu’à ce que vous trouviez la bonne ? ou bien pour regarder à côté et réaliser que vous vous êtes trompé de porte ?  Ne riez pas, ça m’est déjà arrivé !!!

  1. Changer votre attitude physique.

    Marcher en traînant les pieds avec des épaules tombantes ne donne pas une apparence engageante !

    Si vous êtes assis, redressez-vous et souriez ! Si vous marchez dans la rue, faites-le avec un sentiment de confiance et de joie. Montrez combien vous êtes heureux en respirant profondément, en vous tenant droit et avec un sourire sur le visage !

  2. Eviter d’être une victime.

Prenez la responsabilité de vos actions et de vos émotions. Si, dans une conversation ou une interaction avec une autre personne, vous n’obtenez pas ce que vous voulez, prenez la responsabilité de ce que vous avez fait, et des émotions qui en découlent.

Remarquez bien que je ne dis pas de se sentir responsable pour les actions et les émotions d’autrui ; ceci est de leur responsabilité.

Prendre la responsabilité de vos actions et des émotions que vous ressentez vous donne la fantastique opportunité de changer les choses, plutôt que d’être une victime.

  1. Laisser aller le passé et pardonner.

Déterrer un passé douloureux ne sert qu’à vous plomber le moral ! Pardonner aux autres (ou à vous-même) ne signifie pas oublier ni être indulgent, ni  renoncer à vos valeurs qui ont été violées, ni assumer que c’était votre faute. Et cela ne signifie pas non plus condamner l’autre personne ou chercher la justice ou une compensation.

Le pardon, c’est plutôt lâcher prise avec le ressentiment ou le besoin de vengeance, même si nous pensons que ce serait mérité, et si nous le pouvons, donner le cadeau de la compassion, de la générosité et de l’amour universel.

Pour se débarrasser des chaînes du passé, il est nécessaire de pardonner. L’Ho’oponopono peut vous aider, et j’en parlerai lors d’un prochain article.

  1. Avoir un objectif clair pour votre vie, votre famille, votre carrrière professionnelle etc ….

    Sélectionnez un domaine de votre vie. Chaque matin au réveil, pensez à ce que vous voulez et faites-en une image dans votre esprit, avec des sensations et des sons (musique ou paroles de soutien par exemple). Identifiez 3 actions, petites ou grandes, que vous pourriez faire pendant la journée et qui vous rapprocheraient de votre objectif.

A la fin de chaque journée, faites le bilan de vos actions du jour et de leurs résultats. Si certaines d’entre elles ne vous ont pas rapproché de votre objectif, voyez-les comme une simple expérience. Et utilisez cette expérience pour déterminer quelles autres actions plus profitables vous pourriez faire le lendemain, ou bien revoyez votre objectif.

  1. S’envoyer à soi-même des messages positifs !

    Le matin au réveil et le soir au coucher, dites-vous des choses comme : « chaque jour, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux ». Et lorsque vous êtes devant un miroir, dites par exemple « tu es une personne merveilleuse et je t’aime beaucoup ».

D’une façon générale, reconnaissez ce que vous avez fait de positif, et complimentez-vous  pour cela !

Et profitez de la vie !

Pour passer au niveau supérieur, venez à une formation de Praticien PNL !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !