Comment vos sous-modalités préférées impactent votre communication

L’une des leçons les plus précieuses que j’ai apprises d’un couple d’amis de ma famille, est que chacun fait les choses à des vitesses différentes.

La femme de ce couple, Marie, avait un esprit très vif  avec un sens de l’humour plutôt acéré, voire méchant. Robert, son mari, homme très brillant, réfléchissait beaucoup plus lentement, et traitait tout intérieurement avant de répondre la moindre chose. Malheureusement pour sa femme, cela signifiait souvent passer des jours sans obtenir de réponse ou d’avis sur quelque chose.

Marie, en tant que penseuse rapide, n’a pas non plus toujours été patiente ! Mais elle a appris. Et Robert a appris à dire des choses pour lui faire savoir qu’il en pensait, même quand il n’était pas encore tout à fait prêt à répondre.

Alors que dans les premières années de leur mariage, cette déconnexion a créé des moments très intéressants mais un peu difficiles, au fil du temps, avoir compris cela leur a permis d’avoir des conversations beaucoup plus fluides.

Ils étaient mariés depuis un peu plus de 30 ans lorsque Robert est décédé et ce couple restera l’une des histoires d’amour les plus douces que j’ai entendues. Je me souviens que Marie m’avait dit qu’il était vraiment son âme sœur et qu’elle ne pouvait imaginer s’intéresser à quelqu’un d’autre. Et j’attribue une grande partie de leur bonheur au fait qu’ils ont trouvé cet élément clé.

Avez-vous déjà rencontré cela? Un moment où vous êtes au milieu d’une conversation et l’autre personne semble juste en être au début ? Ce moment où il laisse la conversation en suspens,  vous laissant frustré, irrité et incompris ou négligé ?   Je pense que nous avons tous ressenti cela un jour. Et comme vous le savez, cela peut entraîner d’énormes malentendus et des ruptures de communication. Des deux côtés. Imaginez que vous êtes dans une conversation et que vous voulez répondre de manière complète et appropriée, mais que vous n’êtes pas prêt à le faire. Imaginez la frustration de savoir que vous ne pouvez pas donner à l’autre personne ce qu’elle veut et qu’elle  mérite, parce que vous vous en sentez littéralement incapable. Imaginez le sentiment d’inadéquation que cela pourrait créer.

Cette inadéquation des styles de communication n’est confortable pour personne. Surtout quand on ne s’en rend pas compte. Être conscient et comprendre comment l’esprit des gens affecte leur temps de réponse change totalement la donne dans la communication et les relations. Cela peut adoucir des moments difficiles et les transformer en attentes simples.

Savoir comment votre partenaire/collègue/ami pense, et vous préparer en conséquence, peut changer toute votre relation ! Et si vous connaissiez votre propre style de réponse ? Et si vous vous mettiez en difficulté en répondant trop rapidement, sans vous laisser le temps de bien réfléchir ? En quoi cela changerait-il votre monde de savoir quelle est votre valeur par défaut et de pouvoir la changer pour mieux vous servir ? Qu’est-ce que cela signifierait si vous contrôliez mieux vos réponses, saviez à quoi vous attendre et si vous pouviez mieux vous expliquer avec les personnes avec qui vous communiquez. C’est facile à faire une fois que vous avez vraiment compris et incorporé les sous-modalités dans votre vie.

En apprenant et en comprenant les indices que les gens donnent sur la façon dont ils traitent l’information, vous pouvez savoir à quoi s’attendre d’eux. En découvrant comment vous traitez l’information, vous pouvez identifier les opportunités de croissance et apporter les changements dont vous avez besoin pour une communication plus forte.

Savez-vous quelle est votre sous-modalité préférée ? Voici un test rapide. Pensez à une conversation que vous avez eue récemment. Maintenant, remarquez si vous en faites une image, si vous l’entendez se produire ou si vous vous sentez vous-même l’avoir. Cela vous donnera un aperçu de la façon dont vous avez tendance à conserver les souvenirs et les informations.

Essayons-en un de plus. Pensez à la dernière fois où vous êtes monté sur les montagnes russes. Rappelez-vous ! Voyez-vous une photo de vous en train de monter ? Entendez-vous  les bruits ? Ou vous sentez-vous sur le train lui-même ? La plupart d’entre nous utilisons plusieurs de nos sens pour stocker des informations, mais nous avons tendance à avoir un sens préféré. Nous appelons cela une sous-modalité. Comprendre quelle est votre sous-modalité préférée vous aidera à comprendre comment vous pensez. Maintenant, rappelez-vous, tout le monde a une sous-modalité préférée à laquelle on se réfère…  mais pour les autres, cela peut être très différent ! C’est là que se produisent les malentendus et les problèmes de communication. Lorsque nous supposons par inadvertance que tout le monde pense comme nous (finalement c’est bien ça, n’est-ce pas ?), nous pouvons nous embrouiller.

Prenez quelques instants et explorez vraiment votre façon de penser. Découvrez votre monde intérieur et son impact sur vous et vos pensées. Juste pour s’amuser, posez ces mêmes questions à quelques-uns de vos amis et de votre famille. Découvrez comment ils pensent et notez non seulement les similitudes, mais aussi les différences. Les différences sont là où le vrai changement peut se produire ! Nous explorons et pratiquons en profondeur les sous-modalités et leur impact sur votre vie dans le cadre des formation de PNL.

Pour en savoir plus et savoir comment les sous-modalités peuvent changer vos communications, venez à notre formation certifiante de Praticien PNL !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *