Les positions perceptuelles

perception et point de vue

Il est souvent bien utile d’évaluer un évènement ou un objectif de plusieurs points de vue : de notre propre perspective, de la perspective de quelqu’un d’autre, et de la perspective d’un observateur indépendant.

En PNL, nous nous référons à ces positions en les nommant  “positions perceptuelles”  ou “positions de perception”.

Les positions perceptuelles nous donnent une approche plus équilibrée et plus large, lorsque nous pensons à un évènement ou un objectif que nous voudrions atteindre.

Dans les situations où il n’y a que très peu ou pas du tout de compréhension ou de progression, ces positions peuvent nous fournir des éléments pour développer de nouvelles compréhensions des situations et nous offrir de nouvelles possibilités de choix.

Les 3 positions perceptuelles majeures

La 1ère position : cela signifie voir, entendre, et ressentir la situation à travers nos propres yeux, nos propres oreilles et nos propres ressentis. Nous pensons à ce qui est important pour nous, et à ce que nous voulons obtenir.

point de vue 6 ou 9

2ème position : il s’agit de se mettre à la place d’une autre personne, de notre interlocuteur, et d’expérimenter (cad voir, entendre, ressentir) la situation comme si nous étions l’autre personne. Il s’agit de penser à partir du point de vue de l’autre, et à voir comment la situation apparaitrait ou pourrait être interprétée par l’autre personne. Il s’agit de réellement se mettre à la place de l’autre. En anglais, on dit : “Before criticizing someone, walk a mile in their shoes.” Ce qui signifie : « avant de critiquer quelqu’un, marchez un mile dans leurs chaussures » !

un chat observateur, du haut d'une étagère....

3ème position : il s’agit cette fois-ci de s’éloigner un peu de la situation, de prendre du recul et d’expérimenter la position d’un observateur neutre qui regarderait la situation sans y être impliqué.

A l’intérieur de vous, vous êtes capable de voir, entendre, ressentir comme si vous étiez l’observateur.

Vous pouvez penser à l’opinion de cet observateur, aux observations et aux conseils que pourrait donner une personne non impliquée dans la situation.

Vous devez être dans un état-ressource fort et regarder la situation et votre propre comportement d’un point de vue plus objectif, et y trouver l’opportunité de réagir différemment pour pouvoir atteindre pleinement votre objectif de façon plus positive.

Quelquefois il peut arriver que nous restions embourbés dans une de ces 3 positions, parfois pendant de très longues périodes :

  • Une personne qui vit sa vie dans la 1ère position se concentrera sur ses propres besoins bien plus que sur ceux des autres. Elle aura une attitude dite « égocentrique » ou « personnelle », centrée sur elle-même, et gagnera à s’ouvrir aux autres et à tenir compte des autres.
  • Une personne qui vivrait sa vie en majorité dans la 2ème position, serait toujours en train de penser au bien-être des autres aux dépens de son propre bien-être et de ses réels besoins. C’est une position altruiste, certes, mais oublier, voire nier ses propres besoins ne peut pas durer dans le temps. Un équilibre est nécessaire.
  • Une personne qui vivrait en majorité dans la 3ème position serait souvent perçue comme distante, voire froide, et comme un observateur plutôt désintéressé (toujours à distance). Se tenir à distance des ressentis douloureux rend la vie plus confortable, mais si on reste dans cette 3ème position, cela veut dire également qu’on tient à distance les joies…… Est-ce réellement ce que nous voulons ?

Ces trois positions sont en fait d’égale importance, et il est très utile de passer par ces 3 positions consciemment (ou inconsciemment) selon nos activités quotidiennes.

Exercice :

Pour illustrer l’utilité de ces positions perceptuelles, vous pouvez essayer cet exercice ou demander à quelqu’un d’autre de vous guider.

Pensez à une conversation, ou une discussion que vous avez eue récemment et qui ne s’est pas passée aussi bien que vous l’auriez souhaitée, et qui fait que la situation ne s’est pas résolue.

  1. Êtes-vous préparé à explorer cette situation pour trouver d’autres moyens de la gérer, dans l’éventualité où une situation similaire se présenterait à vous dans le futur ?
    C’est une question importante.
    Si vous êtes vraiment convaincu que l’autre personne a tort, et si vous n’êtes pas préparé à apprendre de vos expériences, alors prenez plutôt une autre situation avec laquelle vous allez pouvoir avancer plus facilement.
  2. Si vous avez répondu « oui » à la première question, mettez-vous dans une position confortable, fermez les yeux et revenez à l’évènement, d’abord en regardant à travers vos propres yeux, en regardant ce que vous avez vu, en entendant ce que vous avez entendu, en ressentant ce que vous avez ressenti pendant cette discussion.
    Vous pouvez faire cela assez vite, le but ici est de vous souvenir de l’évènement tel que vous l’avez expérimenté au moment où il s’est passé.
    maintenant vous avez expérimenté la situation de votre propre point de vue, la première position.
    Quand vous avez terminé, ouvrez les yeux, détendez-vous, étirez-vous, regardez autour de vous, bref faites un petit « break » !
  3. De nouveau, mettez-vous dans une position confortable, fermez les yeux et cette fois-ci, mettez-vous à la place de l’autre personne, et regardez la situation à travers ses yeux, en regardant ce qu’il/elle voyait, en entendant ce qu’il/elle a entendu, et du mieux que vous le pourrez, en ressentant le fait d’avoir une discussion avec une personne qui avait votre apparence et agissait comme vous avez agi !
    De cette autre perspective, notez les expressions du visage, le langage du corps, les gestes des mains, le ton de voix et les mots qui ont été utilisés par la personne qui avait l’apparence, et le comportement que vous aviez alors.
    Est-ce que cela vous donne une indication sur la façon de réagir de l’autre personne ? Et si vous deviez donner un conseil à la personne que vous étiez alors, pour gérer la situation différemment, en partant de cette perspective, quel serait ce conseil ?
    Quand vous êtes prêt, ouvrez vos yeux, regardez autour de vous, étirez-vous.
    Avez-vous appris quelque chose sur vous-même et comment vous pourriez vous y prendre la prochaine fois que vous vous trouverez dans cette situation pour obtenir un résultat différent ? De nombreuses personnes le font et souvent apprennent encore plus de choses la fois suivante !
  4. Mettez-vous dans une position confortable, fermez les yeux et maintenant regardez cet évènement comme si vous étiez un chat tapi sur le haut d’une armoire.
    À une certaine distance devant vous, vous pouvez voir une personne qui a votre apparence, vos comportements, votre voix, et également l’autre personne.
    De cette autre perspective, notez les expressions du visage, les gestes des mains, le ton de voix et les mots que la personne qui a l’apparence de la personne que vous étiez, le comportement que vous aviez et le ton de voix que vous avez utilisé. Pouvez-vous donner à cette personne un conseil pour gérer différemment cette situation, et peut-être avoir un résultat plus positif ? Quand vous êtes prêt, ouvrez les yeux, levez-vous et étirez-vous. Avez-vous appris quelque chose sur vous-même ?
  5. Répétez les étapes 2 à 4. Cette fois-ci, utilisez les nouveaux comportements et les nouvelles ressources que vous aviez identifiés aux étapes 3 et 4.
    Avez-vous noté quelque chose de différent cette fois ? Peut-être une opportunité pour atteindre un résultat différent et beaucoup plus positif ?

J’utilise souvent cet exercice dans les formations de PNL ou en coaching.

Je me souviens d’une fois, où une jeune femme, à la fin de l’exercice, s’est levée et a quitté rapidement la pièce. Elle est revenue 20 minutes plus tard et est venue me voir plus tard pour présenter ses excuses pour avoir quitté la pièce comme elle l’avait fait. Elle expliqua que, deux semaines plus tôt, elle avait eu une dispute importante avec sa colocataire qui était également sa meilleure amie, et que le résultat avait été son déménagement, et que les deux amies ne s’étaient plus revues et ne s’étaient plus parlé depuis.

Après l’exercice, elle a réalisé comment elle aurait pu s’y prendre et elle s’était levée pour téléphoner à son amie. Et comme résultat de cette nouvelle conversation, elle allait revenir à l’appartement commun dès le soir même.

Dans notre formation Certifiante de Praticien PNL, vous apprendrez cela et beaucoup d’autres choses encore !

2 commentaires


  1. Merci pour cet article très riche! je suis certaine que cela parle à tout le monde. Cela donne réellement envie de faire à nouveau un stage avec vous. Et encore merci pour tout ce que vous avez fait et continuez de faire pour améliorer mon quotidien et mon évolution professionnelle et personnelle, j’y pense tous les jours.

    Répondre

    1. Merci beaucoup ! Les formations de PNL sont toujours très enrichissantes, cela change la vie !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *